La Crise et les impasses classiques pour y faire face

La Haute Haie est une communauté rassemblant des gens qui partagent le même constat : notre monde traverse une Crise sans précédent qui frappe à la fois la nature, très gravement menacée, et les sociétés humaines, qui sont le cadre d’inégalités et d’injustices insupportables.

 

Les causes de la Crise

Nous savons que cette Crise est multiforme (écologique, économique, politique, etc.), mais nous pensons qu’elle est engendrée et entretenue principalement par la technique moderne, que nous ne contrôlons plus et qui nous donne un pouvoir infiniment supérieur à ce que nous permettrait notre maturité spirituelle : ce pouvoir permet certes des progrès réels, mais nous l’utilisons avant tout pour asseoir une domination, au détriment des hommes comme de la nature.

Pour nous, la Crise est donc principalement issue du décalage entre notre trop faible développement spirituel et moral et notre trop fort développement technologique, qui est dans nos mains comme une arme à feu dans celles d’un enfant.

 

Que pouvons-nous faire ? La question du rapport de forces

Pour faire face à la Crise, deux pistes traditionnelles s’offrent à nous.

La première consisterait à réformer le Système de l’intérieur. Malheureusement, la prise de conscience se fait trop lentement et dans trop peu de pays pour permettre les évolutions politiques nécessaires : la crise écologique est tellement urgente que nous n’avons plus le temps de convaincre suffisamment de personnes ou de mener des réformes progressives suffisantes.

La seconde, c’est la révolution. Mais elle ne s’annonce absolument pas, les appels à la convergence des luttes tombant dans le désert. Les rares tentatives concrètes dans ce sens servent plutôt le Système, puisqu’il en prend prétexte pour renforcer son arsenal sécuritaire. Si une véritable épreuve de force venait à s’engager, le Système en sortirait d’ailleurs sans doute gagnant, le rapport de forces étant clairement et durablement en sa faveur.

Ces deux prétendues solutions sont encore affaiblies par le fait que la plupart des gens refuseraient de toute manière de faire les sacrifices indispensables pour une amélioration de la situation. Quant aux élites, elles ne toléreront aucune tentative d’envergure qui risquerait de nuire à leurs privilèges. Elles-mêmes ne pourraient d’ailleurs rien changer en profondeur, quand bien même elles le voudraient : les politiciens ont depuis longtemps fait la preuve de leur incompétence.

 

La recherche d’une troisième voie

Le Système est donc parfaitement verrouillé, et ces deux pistes sont des impasses. Par conséquent, il est nécessaire de trouver une troisième voie : c’est le but de la Haute Haie.

Cette tentative s’inscrit dans le cadre de l’association Tol Ardor, dont la Haute Haie est la base, le premier (et à l’heure actuelle le seul) lieu d’application concrète. Même si la maison et le terrain n’ont été achetés qu’au printemps 2018, notre projet est donc le fruit d’une longue histoire. Nous existons comme projet collectif depuis 2003. Le site Internet de Tol Ardor a été créé en 2006. Elle s’est constituée en association loi 1901 en 2008. Les actions concrètes visant à la fondation de la Haute Haie ont débuté en 2011, y compris la collecte des fonds nécessaires.