La préservation de la biodiversité

 

Quand nous parlons de « vie commune », nous ne pensons pas seulement aux êtres humains qui vivent à la Haute Haie, mais à l’ensemble des espèces animales et végétales avec lesquelles nous partageons ce lieu de vie.

Sans être assez naïfs pour croire que cela permette une solution à grande échelle face à l’effondrement de la biodiversité – loin de là –, il  nous semble tout de même essentiel que tous ceux qui occupent un terrain un peu vaste en fassent un petit refuge pour les plantes et les animaux. Ainsi, nous mettrons progressivement en place au sein du jardin différents espaces visant à favoriser la présence d’espèces les plus diverses possible : tas de bûches, pré fleuri, nichoirs à insectes et à oiseaux, etc.