Les transports

Dans l’immédiat, nous avons toujours une voiture à la Haute Haie. C’est bien dommage, mais nos obligations professionnelles nous l’imposent.

Le plus vite possible, c’est-à-dire dès que les fonds nécessaires auront été réunis, et au plus tard dans les cinq ans à venir, nous envisageons l’achat d’un vélo électrique avec carriole, qui nous permettra d’en effectuer beaucoup de nos déplacements de manière plus propre, surtout si nous parvenons à le coupler avec une production d’électricité autonome.

À très long terme, nous envisageons également l’achat d’un cheval. On dit bien : à très long terme.