Un laboratoire d’idées et un contre-modèle

La Haute Haie ambitionne de devenir un refuge ; mais ce qui la distingue des autres lieux similaires, c’est qu’elle se veut aussi un lieu de réflexion théorique et un laboratoire d’idées de l’écologie radicale.

 

Penser la technique et l’écologie radicale

Cette réflexion porte avant tout sur la Technique, qui est pour nous le cœur et l’origine de la Crise que nous traversons. Ce travail théorique est essentiel : nous n’avons aucune chance d’affronter avec succès la Crise si nous portons sur elle un diagnostic erroné. Il est donc impératif de penser le plus finement possible la Technique moderne dans ses caractéristiques, ses implications et ses conséquences dans tous les domaines.

Nous cherchons également à penser l’écologie politique et spécialement l’écologie radicale. En particulier, nous souhaitons contribuer à la définir par rapport à la Technique dans une perspective de rassemblement.

Enfin, nous essayons de construire une réflexion originale sur les applications de l’écologie radicale dans les champs de la politique, de l’économie, du social, mais aussi de la spiritualité. Ce travail théorique, que nous menons depuis près de quinze ans, a abouti à diverses publications, aussi bien sur Internet que sur papier.

 

La fondation d’un contre-modèle résilient

C’est aussi ce travail de réflexion qui nous permet de nous envisager, à notre modeste échelle, comme un contre-modèle, une alternative complète et cohérente au Système. Puisque les réformes aussi bien que la révolution apparaissent comme des impasses, puisque le Système ne peut pas être abattu, la seule solution est donc de construire quelque chose de neuf à côté de lui.

Il s’agit en effet de démontrer par l’exemple qu’il est possible non seulement de vivre autrement, mais de s’en trouver plus heureux – pour reprendre des formules consacrées, de vivre mieux avec moins, avec moins de biens et avec plus de liens.

Ce n’est donc pas seulement une communauté que nous aspirons à construire, mais une petite société résiliente, à même de résister aussi bien que possible aux chocs à venir mais aussi de montrer à tous un autre chemin que celui que l’oligarchie cherche à nous imposer. Cela implique attractivité et visibilité, ce qui signifie que nous prévoyons dès maintenant nos possibilités, plus tard, de grandir et d’évoluer.

Bien évidemment, nous ne prétendons pas assumer seuls ce rôle de contre-modèle : c’est toute l’écologie radicale qui en est dépositaire.