Un lieu d’expérimentation et d’actions concrètes

La Haute Haie est enfin un lieu d’actions concrètes et d’expérimentation pratique de nos principes et de nos idéaux.

 

Construire le refuge et tester nos idées

Il s’agit bien sûr avant tout de construire le refuge dont nous aurons besoin face à l’effondrement civilisationnel. L’achat du domaine de base – une maison et le terrain qui l’entoure –, situé dans les Hautes-Pyrénées, a été finalisé au printemps 2018.

Si notre réflexion est ancienne, notre installation est donc très récente : il nous a en effet fallu du temps pour réunir les fonds nécessaires. Le volet pratique de notre projet vient en fait tout juste de voir le jour. Beaucoup de ses aspects sont donc pour l’instant peu ou pas développés. Nous comptons sur leur mise en place progressive pour éprouver la validité de nos idées et principes et faire les adaptations nécessaires.

Dans les cinq ans à venir, nos priorités seront les suivantes :

  • finir de remettre la maison en état d’accueillir plus de monde ainsi que l’ensemble des aspects du projet ;
  • développer la production alimentaire avec pour objectif, à terme, l’autarcie alimentaire la plus complète possible ;
  • développer une production énergétique propre, avec là encore une visée autarcique ;
  • parvenir à traiter autant que possible nos déchets et nos eaux usées de manière écologique.

Dans un second temps, ou en même temps dans la mesure du possible, nous chercherons à nous agrandir et à développer de nouvelles formes d’habitat (kerterres, dômes géodésiques…) à même d’accueillir de nouveaux habitants.

Pour ce faire, nous bénéficions de plusieurs expériences concrètes que nous avons menées précédemment : stages techniques, fabrication de ruches, collecte de semences, de livres, etc. L’essentiel reste cependant à faire : nous avons donc besoin d’aide.

 

Des actions concrètes en-dehors de la Haute Haie

Parallèlement à la construction du refuge lui-même, nous continuons à mener un certain nombre d’actions concrètes en direction de l’extérieur : soutien à des luttes engagées par d’autres, participation à des actions communes, travail d’interpellation des politiques sur des questions précises, publications diverses, etc.

Maintenant que nous sommes installés, néanmoins, l’essentiel de notre action extra-communautaire sera dirigée vers notre environnement immédiat. Nous ne sommes pas coupés du monde : il est logique que nous aidions d’abord ceux qui seront autour de nous, ne serait-ce que pour construire avec eux des liens aussi forts et aussi amicaux que possible.